Papillonnage au cœur du vivant – 26

Le pissenlit ou  Dent-de-lion (Dandelion)

Puissant tonique, nettoyeur du sang, stimulant de la sécrétion biliaire, capable de réveiller tout organisme qu’une alimentation riche et le manque d’exercice ont rendu paresseux, le jus de pissenlit, à raison d’une ou deux cuillerées à soupe le matin et le soir, était jadis conseillé en cure d’un mois au printemps. Il se prépare avec moitié feuilles et moitié racines et se boit en remerciant les dieux et déesses d’être aussi efficace à petites doses.

Il paraît que c’est un remède divin pour tout ce qui s’appelle arthrite, arthrose, rhumatismes, à la condition de suivre la cure tous les printemps sans faute.

Et la  cramaillote, ou miel de pissenlit, vous connaissez ?
Élaborée à base de pétales des fleurs de pissenlit, la cramaillote a l’apparence d’une gelée de fruit avec une couleur plus ou moins dorée qui s’apparente à celle du miel, dont elle a d’ailleurs un goût assez proche, mais avec une saveur très subtile, assez douce tout en restituant une petite pointe d’amertume de la plante, qui rappelle un peu certains miels puissants.

***

LibreBulle