Papillonnage au cœur du vivant – 28

La Pâquerette,

En bouquet champêtre ou tressée en couronne, cette jolie fleur des champs, des prés ou des prairies offre bien des plaisirs au printemps.

Elle est aussi connue pour ses vertus médicinales depuis la Renaissance. Elle est constituée d’huile essentielle, de tanin, de mucilage, de résine, d’un principe amer, de saponine et acides organiques. En phytothérapie, les parties utilisées sont les feuilles et les fleurs récoltées tout au long de l’année avec une préférence pour le printemps et elle est également employée en homéopathie.

Propriétés et utilisations de la Pâquerette :
– Expectorant, sudorifique, tonique, vulnéraire, anti-inflammatoire, dépuratif, diurétique.
– Bronchite, entorse, furoncle, hypertension, plaie, angine, maux de tête, torticolis, troubles des voies respiratoires, inflammations de la bouche et de la gorge, calculs rénaux, œdèmes.

Pour les plus romantiques ou les plus jeunes,  à défaut de marguerite, la pâquerette peut être utilisée dans le jeu de l’effeuillage qui associé à la ritournelle « je l’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout » est censé refléter les sentiments de l’être aimé.

***

LibreBulle